italiano
english

La Cabane Louis Amédée de Savoie


Construite à Turin sur ordre du CAI, démontée et transportée à pied sur le Cervin en 1893 puis remontée sur place à 3840 m sur l’arête du Lion (appelée voie italienne), la cabane fut dédiée au Prince Louis Amédée de Savoie Duc des Abruzzes pour ses nombreux exploits alpins.
Remise par le Club Alpino Italiano à la Societé des guides du Cervin en 1995 la cabane a servi de refuge pour les grands alpinistes de l’histoire de l’alpinisme avant de céder la place, en 1968 au nouveau refuge Jean-Antoine Carrel plus spacieux, construit une dizaine de mètres en contrebas.
Construite en planches de bois, la façade principale révèle, vu l’irrégularité de la tranche des planches, comment la cabane a été calée et parfaitement adaptée au terrain rocheux dont la marque est évidente sur le bois même sous la tôle qui la recouvre.
Les côtés recouverts de tôle étaient situés au nord et à l’est pour une raison évidente d’isolation thermique, parce qu’ils ne sont pas exposés au soleil.
Les fenêtres présentes sur les façades exposées depuis l’origine au sud et à l’ouest sont de petites dimensions afin de réduire autant que possible les déperditions thermiques.
La cabane avait une capacité interne de 10 lits répartis sur deux planchers de bois recouverts de matelas de crin.
L’intérieur, entièrement construit en bois, était chauffé par un petit poêle dont l’évacuation externe était tournée vers le bas pour que la neige ne l’obstrue pas et annulle le tirage.
Les éboulements de 2003 sur le Cervin ont quasiment compromis l’intégrité de la cabane et pour en assurer la conservation et en faire un monument historique, la Société des guides du Cervin s’est chargée de la transférer. Démontée sur place au cours de l’été 2004, elle a été transportée dans la vallée, remontée et installée devant le Bureau des guides de Breuil Cervinia pour qu’elle devienne un musée de l’histoire de l’alpinisme et évoque des souvenirs pour tous ceux qui l’ont connu.

 

Images historiques

Informations